• Bon, ce n'est pas parfaitement fini, ça le sera certainement courant 2017 mais on peut déjà avoir une petite idée. 

    En comptant le matériel qu'il a fallu acheté, sachant qu'on en revendra une partie.

    En comptant les taxes et les consommations qui ne se comptent pas dans le coût de la construction. 

     

    TOTAL : 108 405 € pour 220 m2 (40 m2 de garage et 180 m2 de bâtiment commercial)

    Cela nous fait du 493 € / m2 ou si l'on compte uniquement le bâtiment commercial, le garage n'étant pas encore étanché au niveau du toit on tourne à 602 € le m2. 

    Il nous reste à investir dans un poele à granule, les volets et aménager les clôtures. 

     

    Pour info, une maison clé en main, d'entrée de gamme on est à 1200€ /m2 bâti et pour une maison BBC avec du beau carrelage, etc. on est généralement dans une fourchette entre 1500 et 2000 €/m2 bâti.

    Les coûts de cuisine, vasque, wc, etc. (ce que l'on va appeler des meubles, ne sont pas comptabilisés ici). Avec les meubles rajoutez 10 000€ environ. Sauf si vous investissez dans le luxe absolu.


    votre commentaire
  • Ce prix comprend les trames, les enduits weber therm, la chaux et le sable. 

     

    TOTAL : 1507,15 € 


    votre commentaire
  • Nous avons soufflé 40 cm de ouate de cellulose, le choix a été de privilégier le confort d'été en plus du confort d'hiver.

    La machine à souffler nous a été prêtée par Point P qui est aussi notre fournisseur de matériaux. 

     

    J'étais dans les combles avec la lance, mes parents en bas pour défaire les ballots. 

     

    Isolation des combles

     

    1 jour et demi de soufflage. 180 m2

    8h/jour, accroupie, allongée, assise, en équilibre. 

     

    Isolation des combles

     

    Le masque sur la figure, des lunettes de protection.

    De la ouate dans le pif et dans les yeux malgré l'équipement.

    Asthmatique s'abstenir absolument.

    3 jours de courbatures.

    Mon pire souvenir. 

     

    Isolation des combles

    Et peut-être pas que le mien...

     


    1 commentaire
  • La technique utilisée est la même que celle de la première maison, on bouche les pignons avec des plaques d'osb,  pare pluie, tasseaux pour la lame d'air et bardage bois. 

     

    L'habillage

     

    Petite différence, on a mis les voliges dans le sens de la longueur au lieu de la largeur, cette dernière présentant l'inconvénient de manipuler de toutes petites sections.

     

    L'habillage

     

    Ca va plus vite, mais il faut être 2.


    votre commentaire
  • Fixation des fenêtres

    La première maison nous avions fixé les fenêtres avec des "top rocks" en perçant le cadre. 

    Ici, nous avons utilisé les pattes de fixations que nous a fourni Trambert (fournisseur de fenêtre). 

    Et, ma foi, c'est bien pratique.

     

    Fixation des fenêtres

    Reste à combler l'interstice entre la menuiserie et le mur. 

    Quand l'espace est infime, un coup de PU 40 suffit. Quand l'espace est supérieur à 2mm, je comble avec des lames de liège.

     

    Fixation des fenêtres

    Si vous ne faites pas ça, il va vous falloir un très grand nombre de cartouche de silicone.

     

    N.B. Les pros mettent du compribande le pourtour des fenêtres, moi je n'ai pas voulu pour plusieurs raisons :

    C'est cher et ça s'expanse plus vite que ma capacité à faire les aplombs.

     

    Sur la première maison, on avait comblé avec de la laine de bois (souple) mais lorsque Jojo avait siliconé dessus, ça s'enlevait. C'était pas vraiment pratique. Les bandes de liège étant rigide, c'est plus simple.

     

    Fixation des fenêtres

     

     

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires