• Seuil de fenêtre

     

    Les seuils de fenêtres sont en liège et collés avec de la colle à carrelage.

    Pour les baies vitrées, ils font l'épaisseur de la dalle finie, soit 7cm (sauf pour la seule baie coulissante le seuil fera 3 cm)

     

    Seuil de fenêtre

     

    Pour les fenêtres 4cm d'épaisseur.

     

    Le liège règlera le pont thermique qui se trouve sous les menuiseries, ça ne craint ni l'eau ni la compression.

     

    Seuil de fenêtre

     Avant de poser les fenêtres, il faut mettre de niveau le seuil. La seule solution est de rajouter des cales. On les a faites en bois. 

     

    Seuil de fenêtre

    On mastique avec du silicone neutre le seuil et les cales. 

     

    Voici le produit utilisé : 

    Seuil de fenêtre

     

     


    votre commentaire
  • Jeannot est venu avec son laser et m'a tracé le niveau sur les 4 faces et le refend. Ainsi les premières suspentes posées de niveaux de part et d'autre de la pièce, je n'ai plus qu'à tirer un cordeau. 

     

    Les suspentes

    Dès que j'ai fait ma rangée, je clipse tout de suite le rail pour ne pas m'y empaler dessus en me redressant. 

    Super dangereux. 

     

    Au début je m'aidais de l'équerre pour fixer mes pattes bien droites. 

    Les suspentes

    Puis finalement j'ai laissé tomber. Le mieux, suspendre la patte au dessus du cordeau, la centrer, puis toucher le cordeau en exerçant une légère pression. 

    En vissant, la patte remonte d'un millimètre. 

    Cette méthode va plus vite et on ne peut pas dire que le boulot soit plus mal fait. 

     

    Les suspentes

    J'ai mis en quinconce les raccords à faire. 

     

    A parlant de raccord, un mot au sujet des éclisses. 

    Les suspentes

    On ne peut pas dire que ça rentre aisément, et des fois ça veut pas! ça veut pas!

    J'ai donc utilisé la persuasion du marteau. Oui, on pourrait essayer de les graisser mais je n'avais pas ça sous la main. Après un bon petit coup de marteau sur sa tronche, elle a moins fait la maligne l'éclisse, hein !!!!!

    J'ai fait les découpes avec une petite meuleuse et un disque pour le métal et l'inox. Ca se fait bien mais il faut bien se protéger les yeux à cause des étincelles. 

     

    Voilà ! J'ai fini !!

    Les suspentes

    Et là, à chaud, ce que j'ai envie de dire c'est que ces éclisses c'est une belle merde!

     

     


    votre commentaire
  • L'habillage commence par la pose des planches de rives, préalablement lasurées. 

    L'habillage

     

    D'abord juste tenues par 2 vis pour essayer de la mettre d'aplomb. On comprend mieux en image :

    L'habillage

    On voit que ce n'est pas droit.

    C'est pourquoi jojo et marie jo ont rajouté 2 carrelets parallèles qui serviront d'appuie pour l'aplomb des planches de rives mais aussi qui serviront à fixer les voliges. 

     

    L'habillage

    Donc pendant que "oeil de lynx" dicte des instructions du type "plus en dedans!" "plus en dehors!", etc. Jojo se borne à suivre le cordeau qu'il a tendu. 

     

    Pendant ce temps, je volige le pignon côté rue. 

    L'habillage

    ça part de là !

    L'habillage

    Et un côté de fait!

    L'habillage

    La pose accrobatique du dernier morceau de volige, sous les regards attentifs.

    L'habillage

    Mission accomplie.

    Mine de rien, j'y ai mis 5 heures, toute seule, à couper le bois et le poser. 

    L'habillage

    Vue de la rue.

    L'habillage

    En suivant, on a fixé les tasseaux à la verticale sur lesquels viendront le bardage bois. 

    Sur les bords, comme je n'avais pas de place pour un bâton vertical, j'ai fait ça :

     

    L'habillage

     ça suffira pour fixer les extrémités du bardage. 

     

    Retour avec les Marie-Jojo :

    Heure de vérité. 

    AVANT                                                                   APRES

    L'habillage

    L'habillage 

     

     

     

     

     

     

     

     Bon...

     

    Pour l'autre grand côté, Les Marie-JOJO n'étant pas totalement satisfait de cette première méthode car les carrelets rajoutés sont encore plus tordus que les planches de rives et que, finalement, le cordeau n'a servi à rien, nous allons vous présenter la méthode n°2 :

    D'abord le cordeau

    L'habillage

    Ensuite on rallonge les fermettes en fixant des bouts de bois qui affleurent le cordeau. On n'a pas trop serré la fixation pour qu'ils puissent s'incliner. 

    Il n'y a plus qu'à fixer les planches dessus.

    L'habillage

    Qui théoriquement devraient être de niveau. 

     

    L'habillage

    c'est pas trop mal. 

    Et puis, comme pour les tuyaux de plomberie, si vous doutez de votre travail, regardez chez le voisin : pas mieux !

     

    La gestion de l'angle : 

    L'habillage

     L'ajout d'une baguette va être nécessaire pour cacher l'espacement entre les voliges et la planche de rive (voir à gauche).

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  • La cloison contre le garage

    Le mur mitoyen avec le garage est constitué de 2 ossatures bois en 12 cm, l'une contre l'autre. Côté commerce, on isole le mur en laine de bois 12 cm d'épaisseur. ça se met facilement, et ça tient tout seul.

     

    La cloison contre le garage

    Ceci est l'endroit par où je vais faire traverser les câbles électriques du garage vers le commerce. Je l'isolerai plus tard, si je peux. 

    Ce que vous voyez en blanc, c'est une plaque de polystyrène, elle n'a pas été mise là pour l'isolation, elle sert de joint de dilatation.

     

    La cloison contre le garage

     

     

     

     


    2 commentaires
  • Ce budget comprend : la charpente, le pare pluie, les tuiles, la main d'oeuvre, l'habillage, les cheneaux :

     

    TOTAL : 20476,83 €

    manque à ce total la bâche EPDM qui ira sur le toit du garage.

     


    votre commentaire