• Pour optimiser la venue de Morgan (le seul qui comprend quelque chose), nous nous sommes attribués les petites taches à notre portée pour que lui puisse se consacrer aux plus difficiles. 

     

    Le branchement des prises et interrupteurs.

    Couper le surplus de gaines et dénuder les fils, les brancher sur la prise. 

     

    Le branchement des prises et interrupteurs.

    Le fil rouge (ou marron parfois) sur le L, vert/jaune au milieu et s'il reste un fil, le mettre sur le dernier trou de libre. 

     

    Le branchement des prises et interrupteurs.

     

    Les prises internet c'est plus délicat, les fils sont tous fins, on a peur de tout casser et surtout on se demande comment ça peut fonctionner tellement ça semble fragile. 

    Bref, au delà de cette "perplexitude", le branchement est simple : le fil foncé sur sa couleur, le fil clair sur le triangle blanc de sa couleur. Bien enfoncé dans le creux, puis couper au cutter sans se couper les doigts. Refermer le clapet. 

     

    Le branchement des prises et interrupteurs.

    Les volets roulants, nous avons du les gainer nous-même. Il me semble que nous n'avions pas le matériel adéquat le jour où nous avions percé les murs. 

    Alors nous avons appliqué à la lettre les explications de Morgan : scotchage du fil de cuivre sur l'aiguille. 

     

    Le branchement des prises et interrupteurs.

     

    Un qui pousse, l'autre qui tire. 

     

    Mine de rien, ça nous a pris pas mal de temps. 

     

    Le branchement des prises et interrupteurs.

    Dans l'atelier, les luminaires sont posés. 

    Le branchement des prises et interrupteurs.

    En une journée, Morgan, tout seul, a fini de brancher le compteur principal dans le garage et le compteur divisionnaire dans le magasin. 

    C'est nickel. 

     

    Globalement, rien de compliqué : tu fais ce que te dis de faire le seul gars qui comprends quelque chose. 

    Physiquement, en fin de journée, ça fait très très mal aux doigts. 

     

    Et la lumière fut !

     

    Le branchement des prises et interrupteurs.

    Merci à Sebas, Morgan, Arthur, la famille, et tout ceux qui sont venus nous aider pour éclairer nos lanternes. 

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  •  

    Cette tâche a été effectuée en compagnie de Morgan, électricien de métier et ami de la famille de Flo. 

     

     

    Nous avons installé des gaines préfilées (ou pieuvre) ce qui exonère de la tâche ingrate de filer la gaine. Et on gagne un temps fou. 

     

    Le passage des gaines

    Le commerce est divisé en 2 parties, au cas où on en louerait une un jour. Du coup, on a prévu de mettre un compteur divisionnaire dans la première partie. 

     

    Ici à gauche, la gaine rouge qui sort de la dalle raccordera le compteur divisionnaire au compteur définitif qui se trouve dans le garage.

    Le passage des gaines

    Notez la présence des étiquettes sur chaque gaine, à chaque extrémité. Les gaines d'une même pièce sont scotchées ensemble. 

    A deux, le boulot se fait bien. Un qui dénude,  étiquette et fait passer à celui d'en haut qui galère en rampant dans les combles.

    C'est plus sympa pour celui qui reste en bas...

     

    Le passage des gaines

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Morgan, en pleine action, tout sourire!

     

    Un petit mot sur le passage des gaines dans les cloisons en bois. 

    J'insistais pour faire les trous moi-même pour limiter les passages à l'air, étanchéité oblige.

    Voilà un trou fait par mes soins :

    Le passage des gaines

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Voilà un autre trou fait par Morgan :

    Le passage des gaines

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Vu? 

    Merci à Arthur de s'être dévoué pour aller reboucher tout ça avec du plâtre.

     


    votre commentaire
  • Nous avons, avec sagesse, suivi les conseils d'autres constructeurs, c'est pourquoi, avant de finir le plafond, nous avons aménagé un chemin dans les combles. 

    Nous avons commencé par faire une autoroute en voliges ...

    Préparation des combles

    ... qui traverse les combles au centre gauche, à l'endroit le plus haut. 

    Et comme on a trouvé ça sympathique, on a fait pareil du côté droit :

    Préparation des combles

    Et comme on était tout fier de nous devant ce boulevard, on s'est dit : Pourquoi ne pas relier les 2 par une passerelle ?

    Préparation des combles

    Alors on a créé une passerelle.

     

    Préparation des combles

     

    Et s'il n'avait pas fait si chaud là dessous, on aurait presque eu envie de s'aménager une cabane.

    Mais bon, faut pas déconner. 

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique